« L’analyse faite par MasterFEC nous a permis d’identifier certaines anomalies. Nous avions par exemple des comptes avec des numéros différents mais des libellés identiques ce qui peut prêter à confusion, des comptes de catégorie 8 et 9 qui n’auraient pas dû figurer dans le FEC, et des anomalies sur la chronologie des écritures. Mais les résultats ont surtout fait ressortir des doubles paiements sur certaines factures fournisseurs. »
Tiller

Tiller

Améliorer la comptabilité et récupérer de la trésorerie

Tester son Fichier des Écritures Comptables peut permettre de dégager des axes d’amélioration en matière de comptabilité, mais aussi de récupérer de la trésorerie : la société Tiller a pu en faire l’expérience.

Identifier des axes d’amélioration

Créée en 2014, Tiller propose aux commerçants une caisse enregistreuse sur iPad, permettant de gérer toutes les activités d’un établissement, d’en assurer le suivi et d’intégrer l’ensemble de son univers digital. En hyper-croissance, la start-up a souhaité analyser son FEC afin de vérifier s’il y avait des améliorations à apporter à sa comptabilité, et d‘identifier potentiellement de la trésorerie à récupérer. Son choix s’est porté sur MasterFEC, qui leur permet « d’être totalement autonome, de faire le contrôle quand on veut et surtout quand on est prêt. Cette flexibilité est très importante quand on est une start-up » explique Ilham Guerriouni, sa Directrice Administrative et Financière.

Tiller
« MasterFEC est un relai d’audit et d’audit interne, automatique, complet et rapide. C’est parfait pour les start-ups. »Ilham Guerriouni, Directrice Administrative et Financière

Des résultats d’analyse surprenants

MasterFEC a permis à Tiller d’identifier des anomalies dans leur Fichier des Écritures Comptables : des comptes avec des numéros différents mais des libellés identiques, des comptes de catégorie 8 et 9 qui n’auraient pas dû figurer dans le FEC, des anomalies sur la chronologie des écritures… Mais les analyses ont surtout fait remonter des doubles paiements fournisseurs provenant d’avoirs non enregistrés et d’erreurs de saisie.
Or pour une start-up, « le cash est important et chaque montant est significatif » précise Ilham Guerriouni. « Si l’analyse constitue un bon contrôle a posteriori, elle permet aussi de se poser les bonnes questions pour mettre en place des contrôles a priori afin d’éviter ces doubles paiements. »

3
doubles paiements détectés
Parfait
pour les start-ups

Une plateforme « parfaite pour les start-ups »

Pour Tiller, l’analyse du leur FEC a permis de corriger et perfectionner les processus mis en place en effectuant un contrôle rigoureux a posteriori. « On lance l’analyse sur la plateforme en ligne et tous les éléments de conformité et de prévention ressortent. MasterFEC est un relai d’audit et d’audit interne, automatique, complet et rapide. C’est parfait pour les start-ups » témoigne la Directrice Administrative et Financière.

 

Lire le témoignage complet

Télécharger (pdf)